vendredi, 14 décembre 2012

Les premiers témoignages de soutien à Laurent Gérault

Communiqué de Presse
14 décembre 2012

Communiqué de soutien à Laurent Gérault suite aux déclarations de ce soir

Nous avons pour certains par le passé travaillé avec Laurent comme conseillers municipaux entre 2001 et 2008, et pour d’autres nous travaillons aujourd’hui avec lui comme conseillers régionaux. Nous voulons à travers notre analyse et notre témoignage apporter notre soutien face à la violence des propos tenus ce soir dans la presse.

Depuis un mois, la minorité s’en prend avec une violence inouïe et incompréhensible à Laurent Gérault, qui semble avoir le seul défaut d’exister médiatiquement sur l’échiquier politique angevin. Comme les premières manœuvres ont eu pour conséquence l’effet inverse de celui recherché - visibilité, crédibilité, ouverture aux médias,… - c’est la surenchère. Tout à coup, la minorité se déchaine en utilisant maintenant les attaques personnelles. Nous voulons les dénoncer.

Nous savons combien Laurent travaille au service des Angevins, avec volontarisme et efficacité; combien il est animé des valeurs de l’Humanisme, combien, à la Région comme au sein du Conseil Municipal, c’est l’intérêt d’ANGERS qu’il met en avant. Nous pouvons témoigner de sa capacité à élargir le groupe de la minorité lors du précédent mandat que nous avons partagé avec lui. Nous pouvons témoigner de sa capacité actuellement à la Région de réunir la famille centriste et de l’élargir.

Ce soir, les déclarations dépassent le simple combat politique. Il s’agit de tenter d’humilier, de blesser, pour faire réagir l’homme politique qu’il est, l’homme tout simplement. Laurent a choisi de rester sur sa ligne « digne et libre », se refusant à « rajouter des tensions aux tensions » pour éviter de donner un spectacle pitoyable de la politique, et de faire monter les extrêmes. Nous voulons souligner sa force de caractère.

Nous voulons enfin apporter ce témoignage de soutien parce qu’ANGERS a besoin d’hommes et de femmes comme lui, attachés à leur territoire et à leurs valeurs.

Parce qu’il est bon aussi de dénoncer des méthodes qui semblent de plus en plus utilisées dans le paysage politique.

Nous sommes persuadés que d’autres témoignages viendront dans les jours à venir pour affirmer cette vérité et les qualités humaines de Laurent

Mmes Ingeborg MARTIN KRUMM, Brigitte SUBLARD et Roselyne BRANCHEREAU-MASSIGOUX, Conseillères Municipales d’opposition de 2001 à 2008

Mmes Elisabeth DOINEAU, Emmanuelle BARDIN et M. Olivier DESCHANEL, Conseillers Régionaux du groupe Centriste.

Écrire un commentaire